Il propose de diminuer son salaire de 93 % afin de réduire les écarts de salaire de sa société

il diminue son salaire de 93 % afin de réduire les écarts de salaire de sa société

Après lecture des travaux de D. Kahneman et Angus Deaton sur les liens entre niveau du salaire et bien-être (résumé de l’étude ici, article en anglais)  , Dan Price, Patron de l’entreprise situé à Seattle Gravity Payments (traitement de paiements par carte) a décidé, au cours des trois prochaines années, de fixer le salaire minimum  de l’entreprise à 70’000$/ an. Il propose d’aligner son propre salaire sur le salaire minimum qui passera donc de près d’1 million de dollars en 2014 à 70’000 $.

Dan Price

Dan Price – dirigeant de Gravity Payments

Si cette décision aura pour conséquence de quasiment doublé les salaires les plus bas de l’entreprise, celui de ce patron atypique (il vient d’avoir 30 ans et il a fondé son entreprise à 19 ans) va ainsi connaître une baisse de 93%.

D’après les dires du jeune dirigeant, sa motivation première est d’améliorer l’efficacité et la motivation de ses collaborateurs et, par voie de conséquence, de développer son business.

« If it’s a publicity stunt, it’s a costly one »

Quoi que l’on puisse dire de ses réelles motivations, une chose est clairement résumée dans un article du New York Times : « If it’s a publicity stunt, it’s a costly one » (traduction : « s’il s’agit d’un coup publicitaire, il s’agit d’un coup très couteux » .

Ci-dessous, l’article du Monde.fr à ce sujet  :

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/04/15/le-pdg-qui-a-fait-passer-le-salaire-minimal-de-son-entreprise-a-66-000-euros-par-an/