Tedx de Sylvain Pierre : « Pourquoi je ne crois pas à l’entreprise libérée »

« Pourquoi je ne crois pas à l’entreprise libérée »

l’entreprise à laquelle je crois est une entreprise qui permet aux individus de s’affranchir d’un certain mode d’organisation et de relations et ça permet, par ce biais, une certaine forme de libération des individus.

Il n’y croit pas, mais il l’a fait

Ci-dessus, le Ted Talk de Sylvain Pierre, cofondateur de OFFICIENCE, entreprise de mise en relation et de partages de compétences et de savoirs entre la France et le Vietnam. L’entreprise, avec près de 300 collaborateurs ,a mis en place des modes de fonctionnement innovants notamment :

– en avançant « à taton », par itération, en apprenant de ses erreurs;

– en proposant aux salariés de fixer eux-même leur salaire, mais en toute transparence les uns vis-à-vis des autres;

– en se mettant d’abord au service de la mission puis au service de l’actionnaire;

– en demandant à chacun de définir son leader comme « quelqu’un que les gens décident de suivre« ;

– en passant d’une hiérarchie de pouvoir à une structure d’influence;

– en mettant en place du mentorat dans l’entreprise et de la confiance par défaut;

– en acceptant l’autogestion et le homeworking en mode projet notamment en s’aidant d’un outil collaboratif de mise en réseau comme Google+;

– en abandonnant le process et en prônant l’expérimentation et l’apprentissage par l’erreur.

La libération de l’entreprise doit être, certes, décidée par le management, mais c’est plus qu’une décision, ça demande une motivation intime de la part du fondateur, c’est accepter de montrer de la fragilité, c’est accepter de dire : « j’ai fait une erreur ».