AFTERWORK – Jeudi 19 mai – 17h45 – Brasserie Alta Mente

19 mai 17h45 – Saint-Étienne

Afterwork des dirigeants :

« Bien-être au travail, aller bien pour aller loin »

afterwork-affiche-web

TELECHARGER LE FLYER COMPLET ICI

Vous êtes entrepreneurs, dirigeants de TPE, PME, je vous propose de participer à un afterwork sur le thème du bien-être au travail :

JEUDI 19 MAI DE 17H45 à 19H30

BRASSERIE ALTA MENTE

8 PLACE DU PEUPLE  42000 SAINT-ETIENNE

Nombre de places limitées

Participation aux frais 10 € (buffet)

(à régler sur place )

Après avoir identifiées les difficultés que peuvent rencontrer les dirigeants dans la conduite de leurs affaires, nous essaierons de cerner les conséquences négatives que peut avoir une absence de prise en compte de sa santé psychologique. Nous terminerons par une présentation du business coaching basée, notamment, sur la psychologie positive (« étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions »)

PROGRAMME :

17h45 : Accueil

18h : exposé sur la thématique

18h45 : discussion

19h00 : buffet apéritif

19h30 : fin de l’afterwork

 

 

Focus sur une pratique de coaching : le Coaching Cognitif et Comportemental

le Coaching Cognitif et Comportemental – éPISODE 1

l’automatisation des processus de pensée

Cette série articles se propose de vous présenter plus en détail le cadre théorique de ma pratique : le coaching cognitif et comportemental

Ce qui troublent les hommes, ça n’est pas la réalité mais l’idée qu’ils se font de cette réalité

EPICTETE – Le Manuel

Cette citation traduit assez bien l’objet du Coaching Cognitif et Comportemental (CCC) : rendre plus « utile » notre représentation du monde professionnel. Cette représentation correspond à ce que l’on entend derrière le terme « cognitif » qui signifie dans ce cas : « en rapport avec les processus de pensée ». En effet, derrière la réalité objective du monde, nous possédons une représentation du monde qui correspond aux interprétations que nous posons sur des faits bruts (« il pleut – fait brut -, donc la journée est foutue – interprétation du fait brut- » ) . Cette interprétation guide une partie nos actions et génère pour beaucoup nos émotions. Elle est ancrée au fond de nous, profondément intériorisée, si bien que d’une part, nous n’avons pas pleinement conscience de notre façon de fonctionner, et, d’autre part, il nous est difficile de comprendre qu’il est possible de fonctionner différemment. De plus, elle conditionne nos actions et nos réactions. Attardons-nous sur cette automatisation des processus par un exemple simple et concret : la conduite d’un véhicule. Lire la suite