Coaching en entreprise

Définition du coaching professionnel

Le coaching est une démarche de facilitation de l’apprentissage, de l’adaptation et du développement.

Michaël Pichat

J’ai été formé à la pratique du coaching par une formation diplômante (et exigeante) dispensée à l’IAE de l’Université de Lyon 3. Cette formation de niveau bac+5 est entièrement orientée vers  la pratique du coaching professionnel en entreprise. Je vous présenterai plus en détail mes spécificités basées sur le coaching cognitif et comportemental dans les articles de la page « articles » consacrés au coaching. Sur cette page, je vais vous présenter le coaching de façon générale.

Wikipedia définit le coaching ainsi :

« Le coaching est un accompagnement professionnel personnalisé permettant d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans la vie professionnelle et/ou personnelle. À travers le processus de coaching, la personne coachée approfondit ses connaissances et améliore ses performances. »

Reprenons cette définition en détail :

un accompagnement professionnel

Cela signifie deux choses : tout d’abord, un atelier de coaching vise à créer une relation d’aide entre le coach et le coaché (ou l’équipe coachée). Ensuite, un accompagnement signifie que cette relation d’aide nécessite une mise en action : le coach et son client vont faire, ensemble, un bout de chemin ensemble en posant des actes et en mettant en place des nouveaux mode opératoires.

coaching

la relation coach-coaché, une relation d’aide…

 

un accompagnement personnalisé

c’est-à-dire que le coaching, à la différence de la formation, s’adapte au client : c’est à lui qu’appartient la problématique spécifique et c’est lui qui va définir les objectifs, les critères d’évaluation et une grande partie du contenu du coaching : en coaching, le client a la maîtrise du contenu et la coach a la maîtrise du processus.

Qui vise à obtenir des résultats concrets et mesurables

En effet, le coaching est un accompagnement « orienté solution ». C’est un accompagnement de courte durée (8 à 10 séances d’une heure trente étalée sur 4 à 8 mois) visant à l’atteinte d’objectifs précis qui sont par exemple :

  • développement du leadership
  • prise de responsabilité/changement de poste
  • difficultés managériales
  • développement de carrière
  • meilleure gestion de la charge de travail
  • meilleure gestion du temps
  • meilleure gestion du stress
  • fonctionnement d’équipe…

Un temps  est consacré en début de coaching pour la formalisation des objectifs. Ceci car un coaching n’est efficace que s’il est lié à une demande et des objectifs clairement définis. C’est en cela qu’il est « orienté solution ».

UN processus SPécifique

processus

L’atelier de coaching se déroule de la manière suivante :
1- premier contact : analyse de la demande de coaching. A ce niveau, le coach et le client font connaissance (notons ici qu’en coaching, nous sommes en présences de trois parties : l’entreprise qui, souvent, est à l’origine de la demande et finance systématiquement le coaching (en tout cas dans ma pratique), le client-coaché qui va bénéficier de la prestation et le coach qui va travailler dans l’intérêt du coaché et de l’entreprise). Le coach expose sa méthode de travail. Le client expose la problématique. Si la problématique correspond à une problématique de coaching, un atelier de coaching est mis en place.
2- Fixation des objectifs de coaching : deux séances. Il est très important que le début du coaching soit consacré à la fixation des objectifs qui peuvent être définis par la question  suivante :
 » Qu’est-ce que je souhaite vraiment changer dans mes attitudes professionnelles ? » « Qu’est-ce que je veux modifier au quotidien pour atteindre ce changement ? » « Comment je procède pour mettre en place ces modifications ? »
3- Par des méthodes de questionnement, au cours des cinq séances suivantes, le coach va tenter d’assouplir les modes de fonctionnement du coaché, lui proposer de poser des actes concrets entre les séances pour, peu à peu, mettre en place des changements (nous détaillerons dans d’autres articles, les méthodes susceptibles d’être utilisées).

le client « approfondit ses connaissances et améliore ses performances »

Un coaching vise l’autonomie, pas la dépendance. Au sortir de l’atelier de coaching, le client comprend mieux ses schémas de fonctionnement, a pu identifier les situations qui l’amenaient à dysfonctionner et a mis en place des méthodes alternatives de fonctionnement, mieux adaptées. Il est dès lors capable d’être son propre coach, c’est-à-dire de s’auto-diagnostiquer, de modifier ses conduites et attitudes afin d’être plus en accord avec ses principes et valeurs. Par une approche plus pragmatique de sa relation au travail et aux autres, il devient plus efficace et, je l’espère, plus heureux.

Le coaching est une alliance conçue pour vous accompagner individuellement dans l’atteinte de vos objectifs professionnels aussi vite et facilement que possible

François Délivré